• NuitcDavid.LEFRANCrecadrWEB
  • bandeau1
A- A+
  • La photographie privée, témoin social et historique. Collection d'Orival, 1880-1900 Mer. 25 Nov, 2015 12:00 - Sam. 31 Déc, 2016 17:00 Expositions Parmi ses collections de photographies, le Musée comtois conserve plusieurs centaines de négatifs sur plaque de verre ayant appartenu à la famille d'Orival. Passionnés de photographie, certains membres de cette famille aristocratique de Besançon se sont livrés, dès les années 1880, à ce loisir alors réservé à une certaine élite. Cet ensemble de plaque de verre a été donné au Musée comtois en 2012 par Mme Véronique de Grivel. L'exposition propose de parcourir les pages d'un album de famille où se succèdent des portraits posés d'intérieur, des mises en scène fantaisistes dans les jardins des maisons de campagne et des images plus rares, prises sur le vif dans les rues de Besançon les jours de marché ou de foire. Présentées pour la première fois, ces photographies illustrent les débuts de la quête du souvenir. Elles dessinent le portrait d'une époque passée, d'un certain milieu social et sont un précieux témoignage de la vie urbaine de Besançon à la fin du XIXème siècle. > Gratuit pour les détenteurs d'un billet Citadelle.> Musée comtois, exposition semi-permanente 2015-2017 / Horaires identiques à ceux du site.   
  • Visite "Un froid de canard" au Muséum Sam. 13 Fév, 2016 14:30 - Dim. 28 Fév, 2016 3:00 Visites Les médiatrices du Muséum vous proposent de tester vos connaissances sur les animaux et les plantes qui survivent aux températures hivernales. Vous tenterez de répondre à des questions telles que "Les abeilles hibernent-elles ?", "Pourquoi dit-on dormir comme un loir ?", etc. Ce temps de jeu participatif permettra aux médiatrices de vous apporter ensuite des compléments de réponse et d'illustrer les adaptations développées par les animaux en hiver, grâce à des exemples concrets présents au Muséum et différents supports pédagogiques (poils, plumes, larves, nids, images, etc.). De tout âge, même frileux, vous êtes attendus... au chaud dans l'Insectarium ! > Gratuit pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle.> Tous les jours du 13 au 28 février (vacances scolaires) / Insectarium // 14 h 30 / Durée 30 min.
  • Visite Espace Vauban Sam. 7 Jan, 2017 15:00 - Dim. 7 Jan, 2018 16:00 Visites Une découverte rapide (et au chaud !) de l’histoire du site à travers les collections de l’Espace Vauban : la maquette tactile, le canon défenseur de la ville ou encore la cantine de l’ingénieur militaire... > Gratuit pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle. Durée 30 à 45 min.
  • Visite du Musée Comtois Dim. 12 Fév, 2017 (14:30 - 15:15) Visites Le Musée comtois vous transmet l'histoire des femmes et des hommes qui ont forgé la Franche-Comté au cours des derniers siècles. A l'occasion d'une visite commentée, (re) découvrez la richesse des collections de ce musée de société et partagez la mémoire comtoise. > Gratuit pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle.
  • Visite "2000 ans d'histoire" Dim. 19 Fév, 2017 (3:30 - 16:30) Visites Découvrez les caractéristiques d'une fortification bastionnée, l'oeuvre et la carrière de Vauban, ainsi que les différents rôles de la Citadelle de sa construction à son inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO. > Tarifs en complément de l'entrée Citadelle : adulte 2,20 € ; enfant 8-17 ans 1,10 € ; moins de 8 ans gratuit. Durée : 1 h.

Citadelle La Ferrière

(Parc national historique – Citadelle, Sans-Souci, Ramiers) / Haïti

Citadelle La Ferrière Sans Souci Ramiers Haïti 19e siècle      Carte Sans Souci

Le Parc National Historique Citadelle, Sans-Souci, Ramiers abrite trois sites majeurs : le palais royal Sans-Souci, le site de Ramiers comportant une place fortifiée et la citadelle Henry. Parmi les premiers bâtiments réalisés par des esclaves noirs ayant conquis leur liberté, la citadelle Henry a une valeur symbolique et universelle, d’où son inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1982. Après la proclamation de l’indépendance d’Haïti, le 1er janvier 1804, "l’empereur" Dessalines entreprend la construction d’une immense forteresse afin de protéger la jeune république. Il confie le chantier à l’un de ses généraux, Henri Christophe. Placée sur le pic Laferrière à 970 m d’altitude, cette citadelle représente l’art des ingénieurs militaires au début du XIXe siècle. Quatre corps de bâtiments et quatre tours de flanquement s’organisent autour d’une cour centrale. L’ensemble est composé de plusieurs étages formant un front bastionné de batteries et de casernes, renforcé par des murailles colossales. Ouvrage militaire et politique, cette citadelle reste un symbole marquant dans l’histoire d’Haïti au lendemain de son indépendance.

"Près de deux décennies d’histoire gravée dans la pierre ; la sueur, le sang et l’orgueil de toute une nation érigés au sommet d’une montagne ; un fort dominant la ville de Milot : la Citadelle Laferrière caractérise par son architecture elle-même la gloire du premier peuple noir libre du monde !"

"La Citadelle Henry est le témoignage vivant de la détermination de tout un peuple qui a juré de consolider son droit d'être seul et souverain à décider de son destin. Elle est aussi la preuve que malgré les faux-pas et les accidents de l'histoire, le peuple haïtien, en se projetant dans l'idéal de dignité et de liberté qu'offre ce patrimoine, peut, ensemble, construire un pays juste pour tous, créatif et généreux." Daniel Elie, Architecte de monuments historiques, ancien ministre de la Culture et ancien Directeur général de l'institut de Sauvegarde du Patrimoine National.

 

Photo © Rafaelle Castera


Version accessible
malvoyant

la Citadelle
en videos


S'abonner