A- A+

L'actu du Musée 2017

Atelier Canopé 

Traiter du thème de la déportation à travers l'exposition itinérante "Les Robes grises" du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon : une approche interdisciplinaire. 

Lien vers le descriptif et l’inscription ici : 

https://www.reseau-canope.fr/service/traiter-du-theme-de-la-deportation-a-travers-lexposition-itinerante-les-robes-grises-du-musee-de-la-resistance-une-approche-interdisciplinaire.html

Lieu : Atelier Canopé 25 - Besançon 5, rue des fusillés de la Résistance 25000 Besançon

Atelier gratuit pour tous : Petites histoires d'objets

Comment un simple tampon a-t-il pu sauver des vies? Quel témoignage nous laisse un livre sauvé des flammes? Comment un jouet d'enfant a-t-il permis à la Résistance de communiquer ? Vous découvrirez tout cela à la Citadelle de Besançon...

Une médiatrice culturelle présente aux visiteurs les récits et les anecdotes qui se cachent derrière les objets conservés et pour certains exposés au Musée de la Résistance et de la Déportation. Autant d'histoires qui permettent d'éclairer la "grande Histoire" et font découvir les collections même aux plus jeunes. Tous les mardis et jeudis pendant les vacances scolaires de la Toussaint.

Durée : 45 min. Gratuit pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle

 20170718 Histoires dobjets Clarisse

S'engager pour libérer la France

Dans le cadre du Concours de la Résistance et de la Déportation 2017-2018 sur le thème « S’engager pour libérer la France », le Musée de la Résistance et de la Déportation, Citadelle de Besançon,   propose une visite-atelier d’1h30, en classe entière.

Afin d’apporter aux élèves les éléments de réflexion qui leur permettront de traiter le sujet, l’activité se déroule en deux étapes :

-une première partie dans le musée, en visite accompagnée et en sous-groupes, afin de travailler sur des parcours de résistants et répondre à deux questions clefs, notamment sur la notion d’engagement ;

-une seconde étape en salle, pour introduire une figure féminine de la Résistance, Germaine Tillion, et procéder à une synthèse collective autour du sujet.

L’ensemble des ressources sont ensuite mises à disposition de l’enseignant.

Comme chaque année, le service éducatif du musée vous propose des ressources sur le sujet du concours. Elles seront disponibles sous la forme d’un portfolio en ligne ou sur demande, à partir du 30 novembre 2017.

Carte identité Françoise Tillion

Fausse carte d'identité de Marthe Lévy au nom de Françoise Tillion, juin 1940, collection privée © Droits réservés.

Conférence « Gestapistes et agents troubles, Franche-Comté et Bourgogne - 1940-1945 » 

« Avis aux passionnés d’histoire ! La commission Patrimoine et  partage du CCH Chaprais/Cras en collaboration avec le Musée de la Résistance et de la Déportation à la Citadelle et l’association Vivre aux Chaprais, vous propose deux conférences autour du livre « Gestapistes et agents troubles, Franche-Comté et Bourgogne - 1940-1945 » de Jean-Claude Bonnot.

La première se déroulera le jeudi 12 octobre 2017, de 17h à 19h, au plus près de l’ancien emplacement de ce premier siège de la Gestapo, à l’hôtel Florel, 6 rue de la Viotte.

Compte-tenu du nombre de places disponibles (50) une inscription préalable est nécessaire, auprès de madame Michèle Roche, par  tel 06 70 29 61 50 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Hâtez-vous, il ne reste que quelques places.

Cette conférence sera renouvelée le jeudi 19 octobre 2017, de 17h à 19h salle Courbet de la mairie, rue Mégevand. Comme la salle est plus grande, l’entrée sera libre. Là aussi le lieu est symbolique puisque fin 1943, la Gestapo s’installa rue Lecourbe, à l’hôtel de Clévans où l’on peut voir encore les sinistres cellules et les inscriptions laissées par les Résistants ! »

 Conférence Gestapo

Sur les pas de Louis Trincano

Ce documentaire de 26 min est le fruit d'un travail collectif. Il a été réalisé par un groupe d'élèves de Première et Terminale du Lycée Haag de Besançon, Anne Lescalier professeure d'histoire-géographie, les documentalistes Frédérique Lombardot et Elisabeth Larbi et la réalisatrice Virgine Vinet. 

Une projection du documentaire a lieu au Scénacle le 27 septembre à 20h (5€ l'entrée et 3€ pour les étudiants). 

trinc

 Fondation de la Résistance 

Nous avons reçu la visite ce lundi 4 septembre de Monsieur Gilles Pierre Lévy, Président de la Fondation de la Résistance (Paris). Monsieur le Maire Président, Jean-Louis Fousseret, nous a également fait l'honneur de sa présence pour une visite du musée. Nous tenons à les remercier tous deux chaleureusement.

20170904 Visite Président Fondation Résistance au MRD 72

Visite des premières salles du musée © MRD de Besançon

20170904 Visite Président Fondation Résistance au MRD 9 2

Le musée pleure un de ses donateurs ...  

Survivant du camp de Rawa Ruska, Maurice Pèpe nous a quittés le 19 juillet 2017.

Décès de Simone Veil, 30 juin 2017

Nous venons d'apprendre ce jour avec tristesse le décès de Simone Veil à l'âge de 89 ans. Le 18 mai 1984, nous avions eu le privilège de la recevoir au musée. Voici ce qu'elle a écrit dans notre livre d'or : "Souhaitant que ce musée continu à perpétuer le souvenir". 

Livre dor Simone Veil 1984 détail

Décès de Bernard Weil

Le Musée de la Résistance et de la Déportation ainsi que l’Association de Amis du Musée de la Résistance et de la Déportation (AAMRD) ont la tristesse de vous annoncer la disparition de Bernard WEIL à son domicile bisontin à l’âge de 98 ans. Bernard Weil était un important donateur du musée et membre de notre association. Ses obsèques ont lieu cet après-midi au cimetière israélite de Besançon à 14h30.

978.129.37

Quelque part entre l’Allemagne et l’Angleterre : Retour de Bernard Weil en Angleterre en 1944 en Avion Taxi © MRD.

Né le 18 octobre 1918 à Besançon, il se trouve dans la Creuse lorsqu’il entend l’appel du Général de Gaulle. Après être passé en Espagne, il rejoint la France Libre en Afrique du Nord. Opérateur radio, il intègre les commandos Jedburgh au sein du SOE anglais (Special Operations Executive). Il structure ensuite les maquis à la veille du Débarquement après un parachutage dans l’Aveyron. À son retour, il codirige l’entreprise de textile familiale et fonde une famille.

Toutes nos condoléances.

L'Association "Grange Culture" présente une exposition intitulée "Libération de la victoire au devoir de mémoire"

Le musée a participé à la réalisation de cette exposition ouverte tous les week-end de juin, les samedis matins (de 9h à midi) et les dimanches après-midis (de 14h à 18h) jusqu'au 25 juin 2017. Un beau bilan pour cette exposition : 700 visiteurs se sont présentés sur 3 week-end ainsi que 7 classes en semaine (soit environ 150 élèves). De nombreux échanges ont également pu avoir lieu avec les habitants de Guyans-Durnes et aux alentours. 

20170619 Visite Grange Culture Guyans Durnes 20     20170619 Visite Grange Culture Guyans Durnes 23

Voici un aperçu de l'exposition grâce au reportage diffusé par France 3 : http://www.grangeculture.fr/05-juin-2017-reportage-france-3-sur-lexposition-liberation/  

Du côté de nos voisins...

Annonce d'une remise au Musée de la Résistance nationale de Champigny-sur-Marne d'objets issus du fonds d'archives de Geneviève de Gaulle Anthonioz dont cette magnifique poupée fabriquée pour son anniversaire par ses camarades alors qu'elle était enfermée dans le bunker de Ravensbrück. 

Découvrez également au sein du parcours permanent du musée (salle 17), une petite poupée de chiffon, vêtue de noir avec brassard jaune au bras, fabriquée par une juive polonaise emprisonnée à Aichach (Bavière, à 20 kms au N-E de Augsbourg). 

Poupée GADG 981.788.02

De gauche à droite : © Musée de la Résistance nationale de Champigny-sur-Marne et © Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

Décès de Pierre Laborie - 16 mai 2017 

Nous avons la tristesse de vous faire part de la disparition d’un des membres éminents de notre Conseil scientifique, Pierre Laborie, survenue le 16 mai 2017. 

Pierre Laborie, Directeur d'études honoraire à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), historien spécialiste des phénomènes d'opinion, des représentations mentales et de la période de l'Occupation a su rendre compte de la complexité des comportements humains dans cette période de l’Occupation.

Photo Pierre Laborie

© MRD de Besançon.

Très attaché au musée, nous vous proposons ces quelques mots en souvenir de son intervention lors de la réunion de lancement du Conseil scientifique du musée, 22 juin 2016 :

«Dans leur grande majorité, les intervenants ont montré l'attachement particulier qu'ils portent à ce musée, à son histoire et à son devenir. C'est mon cas, et j'espère que nous aurons contribué à vous convaincre un peu plus encore de l'importance du projet, de sa portée exceptionnelle dans le contexte actuel et du rôle majeur qui vous revient désormais. En vous assurant de mon soutien, avec mon fidèle souvenir ».

Ci-dessous le texte lu par Cécile Vast, qui représentait le Recteur Chanet aux obsèques le vendredi 19 mai 2017:

Pierre

À travers ma voix et mes mots, ce sont des amis historiens très proches qui s'adressent à toi, Jacqueline Sainclivier, François Marcot et Jean-Marie Guillon. C'est aussi le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon qui pleure ta fidélité et ton soutien sans failles. C'est enfin Jean-François Chanet, le Recteur de l'Académie de Besançon, qui m'a demandé de le représenter ici.

Pierre

Tu as écrit en 2006 un « petit livre », comme tu aimais le décrire, le nommer – un parmi de nombreux autres. Ce « petit livre » faisait l'histoire des mots, ceux de 1939-1945, mots, expressions,  idées, concepts qui signaient aux premières phrases lues de tes écrits la puissance, la clarté et la singularité de ta pensée. Les mots que tu as conçus, imaginés et inventés pour dire la nécessaire complexité de la compréhension des êtres humains dans le temps, ces mots ont été repris depuis et sont entrés simplement, humblement, dans le langage commun des historiens. Et ils sont bien de toi, ces mots : ambivalence, penser-double, non-consentement, trouble-mémoire. Ces mots t'identifient comme historien spécialiste des phénomènes d'opinion, des représentations mentales, de la période de l'Occupation et de la Résistance. Si tu le permets, Pierre, je voudrais parler de toi en d'autres termes puis je reviendrai à tes mots. Et je vais sans doute chahuter un peu ta modestie et ta discrétion.

Pierre. Tu étais un chercheur, un passeur et un éveilleur. 

Du chercheur tu donnais à nous tous, collègues, étudiants, enseignants, le modèle de l'intransigeance bienveillante et de l'inlassable recherche d'une vérité dont tu disais et écrivais qu'elle devait sans cesse traquer les évidences, les masques de la facilité, les postures et les certitudes établies. Dans ton dernier livre Le chagrin et le venin, tu écris : « Il n’y a plus d’histoire quand on se détourne de sa fonction critique et qu’on oublie de l’appliquer d’abord au dévoilement de son propre discours, de ses usages, de son idéologie. » Ton écriture sensible et ta parole claire résumaient à elles seules l'idéal du chercheur que tu incarnais et qui t'animait : le doute, l'humilité, la fidélité aux projets collectifs guidaient ton chemin de vérité.

Comme passeur, c'est toujours avec un profond sentiment de la dette et parfois un certain étonnement que tu évoquais d'abord et souvent les maîtres qui ont su te faire confiance : l'ancien résistant et Inspecteur général de l'Education Nationale Louis François, le résistant et historien Henri Michel, les professeurs Jacques Godechot, Bartolomé Bennassar, Rolande Trempé. Pour tes pairs et pour les plus jeunes, dans ta recherche comme dans ton enseignement, ta force de conviction, ton désintéressement, ta générosité dans le partage, ton enthousiasme et ton infinie gentillesse – car tu étais un vrai gentil – nous élevaient.

Tu étais aussi un éveilleur profondément attentif à tes interlocuteurs, soucieux de connaissance, d'intelligence, d'humanité et de sensibilité, dévoilant avec bonheur le trait de lumière, le surcroît de sens et le supplément d'âme aux êtres, aux choses et au temps.

Depuis tes tout premiers articles et ta thèse en 1978 jusqu'à tes derniers écrits d'il y a quelques semaines à peine, des sujets et des mots inlassablement questionnés, interrogés, comme dans une quête, jalonnent le fil rouge et les lignes de partage nettes d'une profonde cohérence de pensée : la mémoire, le futur, le silence, le chagrin, la mort.

J'aurais aimé te demander si l'écriture de l'histoire n'était pas pour toi une manière aussi pudique que délicate de tenter de conjurer, d'apaiser et de transcender cette confrontation douloureuse entre les vivants et les morts. La réponse se trouve peut-être dans cette phrase de Lucien Febvre que tu aimais si souvent citer : « L'histoire est un moyen d'organiser le passé pour l'empêcher de trop peser sur les épaules des hommes. » 

Pierre, avec toi, l'histoire se fait délivrance et espérance.                                                              

- Cécile -

- Cahors, église Saint-Barthélémy, 19 mai 2017 -

 

Victoire académique des élèves de l'U.L.E. de la Maison d'Arrêt de Lons-le-Saunier pour le Concours National de la Résistance et de la Déportation 2017 - 10 mai 2017

Un travail a été réalisé par l’équipe enseignante de la maison d’arrêt de Lons et ses élèves pour le CNRD. Primé pour sa qualité de réalisation, il fera l'objet d'une remise de prix au Rectorat de Besançon ce mercredi 10 mai. 

Cour d honneur avec l appel

Journal partie I

Tous nos remerciements à Laetitia Picot, Responsable de l'unité locale d'enseignement, Maison d'arrêt de Lons-le-Saunier (39)

Crédits photos : Laetitia Picot. 

Hommage à Michel Hollard, figure majeure de la Résistance française, des deux côtés de la frontière - 20 et 21 mai 2017 

Michel Hollard

Michel Hollard programme

Ceija Stojka, une artiste rom dans le siècle (1933-2013)

Lanicolacheur et La Maison Rouge présentent la première exposition monographique de Ceija Stojka du 11 mars au 16 avril à Marseille. Ouverture du mercredi au samedi de 11h à 19h, le dimanche de 12h30 à 19h (entrée libre). Friche la Belle de Mai / Studio de Marseille.

Ceija Stojka

© http://mujericolas.blogspot.fr/2013/02/ceija-stojka-las-memorias-de-una-romani.html 

Plus d'infos : 

http://www.lafriche.org/fr/agenda/ceija-stojka-artiste-rom-620

http://www.lanicolacheur.com/Ceija-Stojka-expositions-lectures-Marseille-Paris.html

http://www.lafriche.org/fr/infos-pratiques

 http://www.laprovence.com/article/sorties-loisirs/4357623/a-la-friche-lexposition-coup-de-poing-de-ceija-stojka.html

Ceija Stojka est née en 1933, cinquième d'une fratrie de six enfants dans une famille de marchands de chevaux, les Lovara-Roma, une ethnie Rom d'Europe centrale. Déportée à l'âge de dix ans, Ceija Stojka (1933-2013) survit à trois camps de concentration avec sa mère et quatre frères et soeurs.

Quarante ans après sa déportation, Ceija Stojka se met à écrire et à peindre pour témoigner et pour exorciser sa peur de l'oubli. Deux de ses frères, Karl et Mongo Stojka, sont devenus eux aussi écrivains et musiciens. Elle a reçu plusieurs distinctions, dont le Prix Bruno-Kreisky pour le livre politique en 1993. Jusqu'au jour de sa mort en 2013, à 79 ans, Ceija Stojka a eu peur que l'Europe n'oublie son passé et qu'un jour prochain, les fours crématoires d'Auschwitz puissent reprendre leur activité dans une indifférence à peu près générale. C'était la peur d'une citoyenne informée, qui suivait attentivement l'évolution des lois et des discours anti-tsiganes à travers notre vieux continent. L'œuvre de cette écrivaine, peintre et musicienne rom autrichienne fait aujourd'hui référence concernant les persécutions subies par les tsiganes sous le régime nazi.

 

Tournage au musée en mars 

Une équipe de tournage de la société parisienne Gedeon Programmes (réalisateur : David Hover) a pu prendre possession des lieux la semaine précédent la réouverture du musée. L'objectif : réaliser un documentaire de 26 min. Ce montage vidéo, qui a associé prises de vues du musée, des collections et des témoignages d’acteurs en lien avec la création du musée sous forme d’interviews, permettra de conserver la trace indispensable de la constitution du musée, de sa scénographie et de ce qu’il a pu représenter aux yeux des visiteurs. Cet « arrêt sur image » sera en outre un outil de grande valeur pour la réflexion sur les perspectives de renouvellement. 

Plus d'infos : http://www.gedeonprogrammes.com/ et http://www.david-hover.net/ 

Séance de travail préparatoire, ici la présentation des esquisses de la scénographie du musée dans les années 80 par François Marcot, fondateur du musée avec Denise Lorach. 

Gédéon François Marcot

 A noter à partir du lundi 13 mars 2017 

Réouverture du musée (partie exposition permanente seulement). Bonne visite!  

Festival de Caves

Rencontre avec Elisabeth Barbazin (metteur en scène) autour du spectacle "La guerre n'a pas un visage de femme" le 3 mai à 18h au Scènacle (6 rue de la vieille Monnaie) en partenariat avec l'Association Germaine Tillion. Les représentations auront lieu à 20h les 3, 4 et 5 mai 2017. 

La guerre n'a pas un visage de femme

Ni héros, ni exploits incroyables mais simplement des individus absorbés par une inhumaine besogne humaine. C’est par ces mots que Elisabeth Barbazin nous plonge dans le fracas quotidien impressionniste d’une Seconde guerre mondiale à travers le portrait de cinq femmes. Dans la barbarie du conflit c’est la barbarie de l’intime qui est dite ici. De l’histoire individuelle à l’histoire collective, l’histoire s’écrit, se déchire, s’anéantit violemment. On croyait tout savoir sur cette 2de guerre mondiale et voilà que par « les romans de voix » de Svetlana Alexievitch, le bout de la lorgnette, dans la cave, dans l’après coup : les langues se délient. 

Livret du Festival de Caves à télécharger

 

Du 28 avril au 20 juin 2017

Site : www.festivaldecaves.fr 

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ProjectionPillosio  ProjectionGeronimo

affiche femmes engagées mémorial 2017

Colloque 10 mars 2017 GTILLION

La robe du Président

Actuellement exposée en salle 18 du Musée de la Résistance et de la Déportation, cette robe tricolore a été réalisée par Suzanne Brûlé pour sa fille Jeanine, dans l’attente du retour de déportation de son époux Louis Brûlé. Hôtelier à Champlitte (Haute-Saône) , il héberge des résistants et fait partie d’un groupe de résistants FTP. Arrêté le 16 mai 1944, il meurt le 5 mars 1945 dans un kommando près de Stuttgart.

Une restauration prochaine de la robe est prévue. 

20170215 LEst Républicain La robe du Président 15 février 2017    M0335 974 313 50

 © Est Républicain, Philippe SAUTER ; Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

Plateforme dédiée au "Verfügbar aux Enfers" de Germaine Tillion

Canopé met aujourd'hui en ligne toutes les ressources pour découvrir cette oeuvre clandestine : https://www.reseau-canope.fr/le-verfugbar-aux-enfers.html 

Le Verfügbar aux Enfers est une opérette-revue écrite clandestinement en 1944 par Germaine Tillion, alors détenue au camp de concentration de Ravensbrück. Via différents médias, ce site permet de recontextualiser l’œuvre pour mieux la comprendre et la transmettre. 

Parcours d'éducation artistique et culturelle 2016-2017 

Dans le cadre des parcours culturels de la Ville de Besançon 2016-2017, la classe de CM1-CM2 de Mme Petit de l’école des Chaprais travaille avec le Musée de la Résistance et de la Déportation et en collaboration avec l’artiste compositeur Frédéric Aubry, alias Alfred Massaï, autour de la chanson engagée dans le parcours « Ils chantaient, nous chantons ! ».

« Ils chantaient… ! »

Le rendez-vous était donné début novembre 2016 au Musée de la Résistance et de la Déportation, pour découvrir la vie quotidienne et culturelle des Français sous l’Occupation grâce aux archives et aux objets des collections du musée, puis de décrypter les paroles de chansons écrites par la Résistance. Les enfants ont ainsi pu découvrir comment les résistants utilisaient la chanson engagée pour transmettre leur message.

« … nous chantons ! »

 A leur tour, en classe, d’écrire leur propre chanson engagée et de s’exprimer sur ce qui les révolte aujourd’hui, avec l’aide de Frédéric Aubry (http://www.alfredmassai.fr/musiciens.php). Le travail d’écriture et de composition se poursuit encore jusqu’au mois de mai, date de l’enregistrement de leur création en studio, comme des pros, à la Rodia… 

PAC salle conférence Sexe

PAC Sexe Aubry Fellmann

PAC écriture

© J-C Sexe, 2016 et 2017

Décès de Gabriel Kilque

Le musée tient à vous faire également part du décès de notre collègue et ami Gabriel Kilque survenu le 3 février 2017 à l'âge de 66 ans. Une cérémonie religieuse a lieu le 8 février 2017 à 14h30 en l'Eglise de Bessoncourt. Il était notamment Secrétaire du collectif Résistance et Déportation du Territoire-de-Belfort. Le musée ainsi que l'Association du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, de tout coeur aux côtés de sa famille, présentent ses sincères condoléances. 

Gabriel Kilque  portfolio cnrd90 4

Photographie de gauche : Gabriel Kilque ici à droite le 17 décembre 2014 lors du témoignage d'Ida Grinspan, déportée à 14 ans et rescapée d'Auschwitz, dédicaçant son livre face aux élèves de Belfort © A.Cousin, MRD.

Photographie de droite : Gabriel Kilque en présence du Recteur Jean-François Chanet (à gauche) présents à la cérémonie de remise de prix du CNRD le 13 mai 2015 à Belfort © http://www.ac-besancon.fr/spip.php?article5667 

Décès de Tzvetan Todorov

Le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon partage la tristesse de l'Association Germaine Tillion suite au décès de Tzvetan Todorov, Membre fondateur et premier Président de l'Association, survenu le mardi 7 février 2017, à l'âge de 77 ans. Directeur de recherches honoraire au CNRS, historien, essayiste, Tzvetan Todorov a tenu un rôle capital pour faire connaître et reconnaître la vie et l'oeuvre de Germaine Tillion, en éditant ses oeuvres inédites, en publiant articles et ouvrages sur ce personnage hors du commun ainsi qu'en participant à la création d'une association en son honneur, dont il fut le premier Président. Tzvetan Todorov a admirablement rendu compte des qualités d'humanité de Germaine Tillion, qualités dont lui-même faisait preuve, par sa bonté et par sa quête permanente de justice et de liberté. 

Un texte publié par l'Association Germaine Tillion.

Contact : Association Germaine Tillion, 8 passage Montbrun, 75014 Paris www.germaine-tillion.org 

Retrouvez le reportage réalisé par le magazine franc-comtois Diversions lors de sa venue au musée le jeudi 26 mars 2015 pour donner une conférence sur Germaine Tillion : https://youtu.be/VljKZJmQn6w 

Diversions T Todorov

Colloque "Contes, Justice & Résistance" du 13 au 16 février 2017

AFFICHE COLLOQUE

LIEU du COLLOQUE : Théâtre les Bains Douches 4 rue Charles Contejean 25200 MONTBÉLIARD

INFOS : 06 85 55 08 88 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. www .alalueurdescontes.fr 

Que nous disent les contes, à ce sujet ? Comment les récits abordent-ils la justice et l’injustice ? Comment nous aident-ils à résister au découragement et à la peur omniprésents ? Comment nous permettent-ils, en nous proposant une vision différente, d’agir véritablement, au lieu d’être dans la réaction ?

Ces deux jours de réflexions et d’apports nous permettront d’aborder quelques-unes de ces questions… «À la Lueur des Contes» oeuvre à la promotion du conte, de la littérature orale et de l’art du conteur, selon trois axes : création de spectacles et leur diffusion/ Formations/Programmations. Action réalisée en partenariat avec la Médiathèque départementale du Doubs, dans le cadre de son programme d’animation «Dans la forêt des contes». 

Programme Conférence A la lueur des contes 

LES EVADES DE RAWA RUSKA, TEMOINS DE LA SHOAH

A regarder sur France 3 le jeudi 9 février à 23h25

Rawa Ruska

Les évadés de Rawa Ruska témoins de la Shoah nous révèle le courage des prisonniers de guerre insoumis, enfermés dans l'enfer du camp disciplinaire de Rawa Ruska et témoins du génocide des juifs d'Ukraine et de Pologne à partir de 1942. Un documentaire de 62 minutes écrit et réalisé par Chochana Boukhobza. 

Communiqué de presse du documentaire Les Evadés de Rawa Ruska

A signaler : le témoignage de Maurice PEPE, également donateur du musée. 

Maurice Pepe né le 24 mai 1918, est mobilisé pendant son service militaire puis fait prisonnier à Marckolsheim (67) le 15 juin 1940. ll est détenu successivement dans plusieurs Stalag (7 stalags et 13 kommandos) dans lesquels il est affecté aux travaux des champs notamment à Boberow ou dans des usines automobiles. Après une première tentative d’évasion il est transféré à Rawa Ruska (début mai 1942 jusqu’à Noel 1942). D’autres lieux d’internement et d’autres tentatives d’évasion émaillent le parcours d’internement de Maurice Pepe avant son retour à la maison le 23 avril 1945.

Maurice Pepe agenda 1940 extrait

Agenda 1940 : Journal de captivité de Maurice Pepe, page intérieure. A la date de la Saint-Maurice, détail du parcours de captivité de Maurice Pepe © Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

Feuilletons "La Fabrique de l'Histoire" sur France Culture, Concours national de la Résistance et de la Déportation, 26 janvier et le 2 février de 9h09 à 9h15.

Mieux comprendre le lien qui nous unit au passé, telle est l'ambition de cette émission quotidienne déclinée en documentaire, archives commentées, débat. 

En Podcast : https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire-scolaire/episode-15-stage-de-formation-pour-les-enseignants-du#xtor=EPR-2-

 Bonne année 2017 ! 

De la part de toute l'équipe du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, recevez nos meilleurs voeux pour l'année 2017.

Voeux 2017 Détail don Litoux 5

CNRD 2016-2017

"La négation de l'Homme dans l'univers concentrationnaire nazi"

Tel est le thème retenu par le jury national qui a été publié au Bulletin officiel du Ministère de l'Éducation nationale le 13 mai 2016. Il est consultable ici :

http://www.education.gouv.fr/cid102014/-la-negation-de-l-homme-dans-l-univers-concentrationnaire-nazi-theme-du-concours-national-de-la-resistance-et-de-la-deportation-cnrd-pour-l-annee-2016-2017.html

Par ailleurs, le CNRD connaîtra pour la prochaine session de notables évolutions : élargissement à toutes les catégories d'élèves de l'enseignement secondaire et ouverture à de nombreux établissements spécialisés ; réduction à quatre du nombre de catégories d'épreuves individuelles et collectives ; mise en place d'une commission académique et d'un jury académique et, à l'échelle nationale, d'un Comité stratégique et d'un Collège de correcteurs.

Bulletin officiel du Ministère de l'Éducation nationale en date du 28 juin 2016 à l'adresse suivante : http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=103870

Comme chaque année, le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon est étroitement associé à l'élaboration d'une brochure nationale qui sera publiée à l'automne par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

La brochure nationale : https://fondationmemoiredeportation.com/concours-national-de-la-resistance-et-de-la-deportation/

Stage PAF 2016

Le stage du plan académique de formation consacré au sujet du concours national de la Résistance et de la déportation 2017 aura lieu à l’Atelier Canopé à Besançon le jeudi 17 novembre de 9h à 17h. La matinée proposera une mise au point sur le sujet « La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi » par Cécile Vast et Emeline Vimeux, enseignantes chargées de mission par la Délégation académique à l'action culturelle auprès du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon et l’après-midi se prolongera par une lecture dialoguée autour de l’œuvre de Charlotte Delbo, Auschwitz et après, avec la participation de la comédienne Sylvie Malissard. Le programme de la journée est téléchargeable ici : programme17novembre2016StagePAF

Procès Hambourg 1946

Photographie des prévenus prise au procès du camp de concentration de Ravensbrück à Hambourg (1946). Fonds Germaine Tillion, Don d'Anise Postel-Vinay © Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon

Déposition Winckelmann

Déposition d'Adolf Winckelmann au procès de Ravensbrück, 4 novembre 1946. Fonds Germaine Tillion, Don d'Anise Postel-Vinay © Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

Le Portfolio d'aide à la préparation au concours 

Le service éducatif du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon présente une documentation sous la forme d'un portfolio. Il propose une illustration et une mise en perspective du sujet « La négation de l'Homme dans l'univers concentrationnaire nazi » à travers quelques fonds emblématiques : fonds Germaine Tillion sur le camp de concentration de Ravensbrück, fonds Lise Lesèvre sur le procès de Klaus Barbie (1987), fonds d'art en déportation (Lazare Bertrand, Léon Delarbre, Jeannette L'Herminier), etc.

Téléchargeable à la fois :

L'actu du Musée 2016

 

En ce lundi 14 novembre 2016, deux événements majeurs pour le musée : le premier jour du déménagement du centre de ressources en vue des travaux de mise en sécurité et la présentation de l'ouvrage "Enseigner la Résistance" en partenariat avec le Rectorat et Canopé Besançon. Retour sur ces événements en images :

20161114 Déménagement SAM 6

20161114 Déménagement SAM 8

Déménagement par la Société d'Archivage Moderne. 

Pour information: un article sur la rénovation du musée a récemment été publié dans la revue du Grand Besançon n° 78, novembre-décembre 2016 "Le Musée de la Résistance et de la Déportation en rénovation"

 20161114 Présentation ouvrage Enseigner la Résistance 3

 Laurent Douzou, Tristan Lecoq, Jean-François Chanet et Cécile Vast sont intervenus au musée.

 20161114 Présentation ouvrage Enseigner la Résistance 6

20161114 Présentation ouvrage Enseigner la Résistance 8

 Pour plus d'informations sur l'ouvrage : https://www.reseau-canope.fr/ 

Conférence aux Archives départementales du Doubs à Planoise - Jeudi 1er décembre 2016 à 17h30

Conférence "Les archives lacunaires" animée par Dominique Brun, chorégraphe, et Cécile Vast, Professeur d’histoire-géographie, docteur en histoire, conseillère historique du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon. 

sacre3

Crédit image : Archives départementales du Doubs.

 La conférence est organisée par les Archives départementales du Doubs (Planoise), entrée libre, durée : 1h. 

Journée internationale de la Paix - Mercredi 21 septembre 2016

A cette occasion, l'association "A la rencontre de Germaine Tillion" partenaire du collectif "Femmes ambassadrices de la Paix" propose de revoir le film "Germaine Tillion par elle-même" salle Battant de 18h à 19h (entrée libre). D'autres événénements ont lieu ce jour. Pour plus d'informations vous pouvez consulter le site général dédié à la Journée internationale de la Paix ou le programme de la journée à Besançon.

Affiche femmes ambassadrices paix

Lancement de l'Université Ouverte 2016-2017

L'université ouverte de Besançon lance son programme pour cette année à consulter en ligne ici : https://issuu.com/universite-de-franche-comte/docs/universite-ouverte-programme-2016-1

3 événements à souligner :

Le jeudi 3 novembre 2016 à Montbéliard

Conférence La Résistance ferroviaire dans le Doubs (1941-1944)Martine Chevillard, Professeur d'histoire honoraire, Besançon

Second semestre (2017)

Le lundi 6 février 2017 à Vesoul

Conférence Héroisme au féminin, Germaine Tillion et Geneviève Anthonioz-De Gaulle à la recherche de la véritéCécile Vast, Professeur d'histoire, docteur en histoire, chargée de mission scientifique, Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon

Dates non connues encore

Conférences L’engagement des intellectuels face à la guerre (1939-1945)Alain Cuenot, professeur agrégé honoraire d’histoire, docteur en histoire contemporaine

6 séances + 1 film :

  • L’engagement des intellectuels face à la guerre (1939-1945)
  • Les intellectuels français et le second conflit mondial
  • La Résistance française (projection documentaire de Walter, retour en résistance, Gilles Perret, 2009)
  • Entre résistance et collaboration : l’engagement de Pierre Drieu la Rochelle, René Char et Paul Eluard (étude comparée)
  • Les roles des intellectuels allemands dans la machinerie de guerre nazie
  • Les camps d’extermination : les témoignages de Germaine Tillion, Robert Antelme, Simone Veil, David Rousset.

 Catalogue UP 2016-172016 UO Conférences Engagements intellectuels 39-45

 7 et 8 septembre 2016

Prêts de collections du musée en direction de la Pologne

Des collègues du Musée historique de Cracovie sont venus pour convoyer des collections (une moulinette du Block 396, un drapeau de l'Amicale de ce même block ainsi qu'une plaque commémorative, une coupe de football, un fanion et un appareil de chauffage) en vue de la préparation d’une exposition sur les prisonniers de guerre - Exposition du 12 octobre 2016 au 19 février 2017 - Oskar Schindler Factory – Cracovie.

Photographies : moulinette en caisse et en gros plan et drapeau. Crédits : A. Cousin, Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

DSC01540

Moulinette 3

Drapeau 3

Décès de Robert Chanut (1924-2016)

Robert Chanut

Monsieur Robert Chanut est décédé le 21 juillet 2016 à 92 ans. 

Biographie

Né le 11 juillet 1924 à Sainte-Cécile-la-Valouze (71), M. Chanut est arrêté à Cluny au cours d’une rafle le 14 février 1944, par mesure de représailles collectives. Interrogé à la Kommandantur de Cluny, il est transféré à Lyon (emprisonné au fort de Montluc) puis au camp de Compiègne (Frontstalag 122). 

Il est déporté le 6 avril 1944 vers le camp de concentration de Mauthausen (Autriche) où il arrive le 8 avril. Le 28 avril, il est transféré à Gusen I. Ce kommando qui dépend de Mauthausen est réputé comme l’un des plus durs, avec une mortalité estimée à 75% des effectifs. Il y reste un an où il est affecté à un poste d’ouvrier spécialisé dans une usine d’armement. Il y est profondément marqué par l’inhumanité avec laquelle lui et ses camarades sont traités par les SS et les kapos, comme par les liens de solidarité puissants qui se nouent entre les déportés. Ainsi, voyant qu’il n’a pas de ceinture, un ancien d’Auschwitz, lui donne l’une des deux qu’il possède. Il revient aussi sur « la solidarité » qui consistait à prélever quelques cuillères de sa soupe déposées dans une boite de conserve. Le supplément de nourriture ainsi collecté était attribué aux camarades les plus faibles (il en a lui-même bénéficié).

Le 28 avril 1945, il est évacué vers Mauthausen où il est libéré par les américains le 5 mai 1945. Après de longs jours passés dans l’incertitude, il est rapatrié le 20 mai 1945 par avion.

 Il deviendra président de l’ADIRP (Association des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes du Doubs).

Il est également l’un des premiers à participer, aux côtés de Denise Lorach, à la création du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon (il fit en particulier des visites du musée en tant que témoin).

Il est donateur (l’un des tous premiers, il porte le numéro 29),  et fut membre du conseil d’administration de l’Association des Amis du Musée. 

 Bracelet   Cuill

A gauche : Bracelet fabriqué pour Robert Chanut , déporté au Kdo de Gusen , KL Mauthausen avec du cuir et une plaque métallique dorée gravée avec son matricule 62 122. A droite : Cuillère fabriquée à la prison du fort Montluc (Lyon) par Robert Chanut, à l'aide d'un morceau de lame de rasoir en février 1944.

Correspondance Chanut

Correspondance de Mr Chanut à son épouse, le 3 avril 1944.

-Déporté Politique, grand invalide de guerre

-Chevalier de l’Ordre National du Mérite

-Officier de l’Ordre des Palmes Académiques

-Membre honoraire du Comité National de la FNDIRP

-Président d’honneur de l’ADIRP du Doubs

-Président de la commission vie sociale à la MARPA de Marnay

-Membre de l’Association des Amis du Musée de la Résistance et de la Déportation, donateur du musée

Publications

"Parcours d’un déporté, matricule 62122"

"365 jours de survie à Gusen I, Ô terre de détresse… "

"L’après déportation, 1945-2010"

 

La Boîte à Musées

Du 7 juillet au 31 août. 
Tous les jours à 14 h et 16 h. 

Les musées sortent de leurs murs et viennent à votre rencontre. Grâce à des animations, les médiatrices vous donnent envie de mieux découvrir le site et les différentes collections des musées qu'il abrite.

Gratuit pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle.
> En extérieur face au Front royal.

 

 

/ Tous les mardis et jeudis à 14 h sauf mardi 16, jeudis 11 et 18 août /
Parce que chaque objet a une histoire, venez découvrir celles qui se cachent derrière les objets du Musée de la Résistance et de la Déportation et qui nous replongent, chacune à leur manière, dans la grande histoire.

DSC01261

DSC01278

DSC01279

DSC01280

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation - Dimanche 24 avril 2016 

A l'occasion de cette journée, le musée propose "Pierre de mémoire et d'espoir", par le conteur Gaëtan GOUGET (Cie A la lueur des contes). 

Spectacle à 15h, Esplanade Denise Lorach (repli à la chapelle en cas de pluie). Durée :1h. 

Le conte sera suivi par un temps d'échange convivial avec le conteur. 

A l'occasion de la Journée du souvenir, la Citadelle est gratuite pour tous

Conte de mémoire et despoir

Vendredi 11 mars 2016, 20h30 au Théâtre des Forges à Pesmes (Tarif 12 euros, gratuit moins de 12 ans) :

"Une opérette à Ravensbrück", par le Théâtre de la Petite Montagne. Plus d'infos : http://www.forgespesmes.com/op%C3%A9rette-%C3%A0-ravensbruck/

Nouveau : un accès dédié aux journaux clandestins de la Résistance  

http://gallica.bnf.fr/html/und/presse-et-revues/journaux-clandestins-de-la-resistance

 

Hommage à Jean Lacouture le 10 mars au Petit Kursaal de Besançon de 14h30 à 21h30 

rgt JL recto rgt JL verso

 

A découvrir dans le cadre du prochain Festival de caves :

"Le journal de Klemperer", de Guillaume Dujardin, assisté de Raphaël Patout, avec Luc Schillinger. D'après "Le journal de Victor Klemperer (1933-1945). Dossier de présentation Klemperer. 

 

Lecture "La traversée de la nuit" par Roselyne Sarazin au local de la Fruitière de Montain puis moment d'échange le 24 janvier 2016 à 15h

La traversée de la nuit - Lecture - 24 janvier 2016

 

Toute l'équipe du musée vous souhaite une bonne année 2016

Les travaux de mise aux normes se poursuivent sans soucis et une galerie photos sera prochainement à votre disposition ci-dessous. Celle-ci vous permettra de découvrir l'ampleur et l'impact des travaux sur la scénographie. Les collections, quant à elles, patientent sagement en réserves...

 1 IMG 2124 

DSC00399Salle1

L'actu du Musée 2015

 

Septembre, octobre et novembre 2015

Voix et Visages 

La BDIC (Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine) a récemment mis en ligne les numérisations de toute la collection des "Voix et Visages" sur http://argonnaute.u-paris10.fr/Collections/p62/Voix-et-visages

Voix et Visages en ligne

Attention travaux ! N'oubliez pas que le musée est fermé pour travaux jusqu'à fin février. 

 

Tweet travaux Cécile

 

JOURNEE REPORTEE

Journée d'étude "Retour sur l'abîme. L'art à l'épreuve du génocide" le vendredi 20 novembre 2015 à Belfort de 10h à 18h30

Philosophes, écrivains, poètes et historiens d'art proposent des éclairages sur les questions de la mémoire du génocide.

Plus d'infos sur : http://www.territoiredebelfort.fr/agenda/retour-sur-labime 

Affiche-3

 

Les attentats de Paris, vendredi 13 novembre 2015

Texte "Du bon usage de la Résistance..." rédigé par Cécile Vast le lendemain des attentats :

Sans doute, dans les jours à venir, et déjà maintenant, les usages de la Résistance risquent de se multiplier. Quelques précautions et beaucoup d'humilité s'imposent. Si l'histoire peut aider à comprendre et à mettre en perspective les événements du présent, les expériences du passé ne permettent pas toujours d'apporter les réponses et les certitudes dont nous avons besoin aujourd'hui. Il faut essayer de se garder des fausses analogies, des similitudes trompeuses et des schémas explicatifs traditionnels qui, certes, rassurent, mais qui, parfois, ne suffisent pas, ne suffisent plus.

L'expérience de la Résistance, si elle peut nous aider à trouver des clés de lecture, c'est peut-être moins dans l'illusion de la répétition, que dans quelques-unes des valeurs qu'elle a tenté de défendre, de préserver, d'inventer et de développer. « Si la Résistance fut vraiment, elle survit et survivra sous d'autres avatars », écrivait Alban Vistel dans Héritage spirituel de la Résistance (1955).

Il est naturel que nous cherchions des réponses dans le passé, et en particulier dans les expériences des guerres du siècle dernier. Le 17 juin 1940, confronté à l'effondrement de la France, Edmond Michelet diffuse de longues citations de Charles Péguy dans l'un des tout premiers tracts clandestins. Mais ce que les expériences du passé nous apprennent aussi, c'est que le futur est imprévisible, inconnu, impensé.

Ce que peut nous apprendre l'expérience de la Résistance, au-delà des valeurs de courage, de lucidité, de liberté, d'unité, de refus de la violence et de concorde, c'est que l'appréhension d'une situation nouvelle, inédite — à défaut d'une explication immédiate — passe par l'invention. En 1956, interrogée par ses camarades de déportation sur la situation en Algérie, Germaine Tillion les invitait précisément à inventer : « Il existe des devoirs simples, cruels mais simples. Pour nous il y a quinze ans le devoir s’est présenté sous cet aspect-là. Rien n’est moins “simple” que l’épreuve d’aujourd’hui, et soyez sûres qu’elle n’est “simple” pour personne, sauf peut être pour quelques cervelles microscopiques, d’ailleurs équilibrement distribuées de part et d’autre de toutes les frontières. »

Cécile Vast

14 novembre 2015

Pierre Rolinet, Commandeur de la Légion d'honneur - Jeudi 22 octobre 2015

Le 8 septembre 2015, Pierre Rolinet, résistant -déporté a été elevé au grade de Commandeur dans l'Ordre de la Légion d'honneur par M. Todeschini, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire.

Une cérémonie en son honneur et en sa présence a eu lieu le jeudi 22 octobre à la Chapelle de la Citadelle en présence de nombreux invités. 

Plus d'infos : http://www.struthof.fr/fr/regard-sur/pierre-rolinet-resistant-deporte/

Pierre Rolinet Commandeur - Photo de groupe

 Photo : Pierre Rolinet et l'équipe du musée. 

 

Juillet 2015

Voici une petite revue de presse à consulter ici : Revue de presse au 13 juillet 2015.

 

Juin 2015

Retour sur l'inauguration réussie de notre exposition Les armes de l'esprit, Germaine Tillion, 1939-1954 le vendredi 5 juin 2015 en présence de B. Cazeneuve, ministre de l'Intérieur:

DSCN7265

 Crédits : Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, 2015.

AX4J9469

Crédits : A. Castagné, 2015.

A lire également : le discours de B. Cazeneuve pour l'inauguration de l'exposition consacrée à Germaine Tillion. 

Mai 2015

En ce jour de panthéonisation de 4 grands résistants, toute l'équipe du musée est très fière et heureuse de vous présenter l'exposition Les armes de l'esprit, Germaine Tillion, 1939-1954

Consacrée au parcours hors du commun de Germaine Tillion, elle a lieu du 26 mai au 20 septembre 2015 dans la salle d'exposition temporaire du Front Royal. La Cour des Cadets fait également l'objet d'une installation au sol et sur le mur de l'Arsenal. L'entrée est libre pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle.

Affiche GT       

Veuillez trouver ci-contre, le programme complet des événements liés à l'exposition et à l'entrée au Panthéon de Germaine Tillion, ainsi que le dossier de presse

DSCN7181    DSCN7180-2

  
DSCN7157

DSCN7166

Crédits : Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, mai 2015.

 

A découvrir également :  

L'école bisontine Pierre Brossolette a participé au concours national lancé en hommage à ce grand résistant. Une petite vidéo a été réalisée afin de présenter sa biographie par des jeunes élèves du CE2 au CM2. Les vidéos de nombreux établissements ont été présentées à Paris dans le cadre de son entrée au Panthéon. Un extrait à regarder en cliquant sur ce lien :

https://sharing.oodrive.com/easyshare/fwd/link=EfqPSuwAjSz2SAwqBFZllD (Ce lien expirera le 10/06/2015. Disponible sur demande auprès du musée).

Une rencontre intitulée "Jean Zay, un héros républicain au Panthéon", organisée par La Règle du Jeu à Paris et animée par Alexis Lacroix à eu lieu le 17 mai dernier. Les intervenants : Joëlle Conan, Directrice de la culture à la mairie de Saint-Maur-des-Fossés, André Kaspi, Professeur à l'Université Paris I, Catherine Martin-Zay, Fondatrice de la librairie Les Temps Modernes, Pascal Ory, Professeur d'histoire comtemporaine à l'Université Paris I et Cécile Vast, Historienne, professeur en charge du Service éducatif et conseillère historique dans le cadre de la rénovation du musée.

A découvrir en ligne sur Dailymotion (http://www.dailymotion.com/video/x2qn7wo). 

Avril 2015

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation - Dimanche 26 avril 2015

A l’occasion de la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, le Musée de la Résistance et de la Déportation propose

-       2 visites commentées : à 11 h, atelier autour de l’art concentrationnaire et à 14 h 30, visite commentée du musée.

-       A 15 h une représentation théâtrale « Mesure de nos jours » en hommage à Charlotte Delbo proposée par la Compagnie Le Porte Plume, mise en scène par Sylvie Malissard.

« Mesure de nos jours » est le troisième volume d'une trilogie intitulée « Auschwitz et après ». Charlotte Delbo prête sa voix à celles et ceux qui sont revenus des camps. « Mesure de nos jours »  parle du retour, de l'après.

A 18 h au Petit Kursaal, en hommage à Germaine Tillion, un Concert-Lecture à l’initiative de l’Association Franc-comtoise « A la Rencontre de Germaine Tillion ».

L’entrée à la Citadelle est traditionnellement gratuite pour tous lors de cette journée commémorative.

Petite revue de presse à consulter ici : Revue de presse avril 2015

 

Mars 2015

Nous avons eu l'immense plaisir d'accueillir Tzvetan Todorov, philosophe, historien, essayiste et président de l'Association Germaine Tillion lors d'une conférence de presse donnée le jeudi 26 mars dernier consacrée aux différentes manifestations liées à l'entrée au Panthéon de Germaine Tillion.

Retrouvez toutes les interviews compilées ce jour dans un petit reportage réalisé par le journal Diversions (http://www.diversions-magazine.com/) en cliquant sur le lien suivant :

https://www.youtube.com/watch?v=VljKZJmQn6w

 

Petite revue de presse à consulter ici : Revue de presse mars 2015.

Jeudi 26 mars 2015 : Conférence de presse et conférence sur Germaine Tillion donnée par Tzvetan Todorov, philosophe, historien et essayiste à en salle de conférence du musée puis à l'Université de Franche-Comté.  

DSCN6520DSCN6526DSCN6528DSCN6542   

La programmation liée à Germaine Tillion a débuté! Participez avec nous aux différents événements organisés à la Citadelle et hors-les-murs, à découvrir ici :

- Mardi 17 mars 2015, 19h30 : Dialogue, pièce de théâtre présentée par l'Association à la rencontre de Germaine Tillion, Centre Nelson Mandela;

- Jeudi 26 mars 2015, 14h : Conférence de presse en présence de Tzvetan Todorov, historien, critique et philosophe, directeur de recherche au CNRS, Président de l'Association Germaine Tillion ainsi que des commissaires de l'exposition en salle de conférence du musée (Citadelle);

- Du mardi 10 mars au jeudi 16 avril 2015 : Cycle de 4 conférences proposées par l'Université Ouverte de Franche-Comté autour des futurs panthéonisés;

- Dimanche 26 avril 2015, 18h : Concert-lecture hommage à Germaine Tillion, Petit Kursaal. 

Dialogue 17 mars   Conférence UO    Concert lecture 26 avril

 

Veuillez prendre note que votre visite de l'exposition permanente du musée pourrait être légèrement perturbée actuellement. Pour des raisons de conservation et de numérisation de certaines pièces exposées, nous avons dû retirer définitivement des archives de nos vitrines. Des fac-similés vont être déposés au fur et à mesure afin de les remplacer. Un petit pictogramme vous indiquera la présence de ces reproductions (voir ci-dessous).

Picto Fac-similé

 

Janvier 2015

Mardi 27 janvier 2015 : Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité, 70ème anniversaire de la libération d'Auschwitz

Comme chaque 27 janvier, un rassemblement a lieu à 11h30 devant les poteaux des fusillés à la Citadelle. 

Cette année, pour commémorer le 70e anniversaire de la libération d'Auschwitz et en cette Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité, les Amis de la Fondation de la Mémoire de la Déportation, la Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme et le Musée de la Résistance et de la Déportation ont proposé une soirée projection-débat autour du travail de deux photographes franc-comtois, Simon Daval et Jean-François Lami à 20h30 salle Proudhon (place du Théâtre) à Besançon.

Leur projet, intitulé Pitchipoi, les a mené de Drancy à Auschwitz, sur les traces des convois de la mort, s'arrêtant dans les gares tout au long du trajet. Ils en ont rapporté des centaines de clichés montés dans un film qui interroge le sens de ce voyage, son but mortifère, les réminiscences de la mémoire et l'oubli.

Pour retrouver toutes les manifestations de cette journée, n'hésitez pas à consulter les reportages sur site internet de France 3 :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/2015/01/27/liberation-du-camp-d-auschwitz-commemoration-et-souvenir-641151.html 

Vous pouvez également retrouver le discours de François Marcot, Professeur émérite à l'Université de Franche-Comté et conseiller de la conservatrice du Musée de la Résistance et de la Déportation pour le futur musée, prononcé ce mardi 27 janvier en cliquant ici. 

 

 Auschwitz : travail de deux photographes, Simon Daval et Jean-François Lami

 Crédits : Simon Daval et Jean-François Lami

 

Le musée vous présente ses meilleurs voeux :

Toute l'équipe du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon vous présente ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

Dans la perspective de l'entrée au Panthéon de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay, le 27 mai 2015, dans une année qui sera marquée par la commémoration de la libération des camps, le Musée de la Résistance et de la Déportation mettra à l'honneur la figure de Germaine Tillion. 

A cette occasion, le musée, détenteur d'une partie de ses archives, proposera une exposition retraçant son engagement résistant, son parcours concentrationnaire et ses recherches après-guerre sur la déportation des femmes françaises à Ravensbrück intitulée "Les armes de l'esprit, Germaine Tillion, 1939-1954" et présentée du 26 mai au 20 septembre 2015.

Au plaisir de vous accueillir prochainement au musée....... 

Marie-Claire Ruet, Conservatrice du Musée de la Résistance et de la Déportation et son équipe.

CNRD 2015-2016

"Résister par l'art et la littérature"

La brochure nationale numérique du Concours national de la Résistance et de la Déportation 2015-2016 est disponible sur le site internet de la Fondation de la Résistance grâce à ce lien : 

http://www.fondationresistance.org/catalogue/index.html 

Quant à la brochure éditée par le Service éducatif du musée, elle est disponible ici : Portfolio CNRD 2015-2016 

Une version non compressée est envoyée par courrier électronique sur demande. 

Pour compléter ce document, vous trouverez aussi une bibliographie très étoffée proposée par Madame Christine Lyet, Bibliothécaire à la Bibliothèque de Belfort sur le site de la DAAC : http://daac-arts-culture.ac-besancon.fr/2016/01/28/resister-par-lart-et-la-litterature-concours-national-de-la-resistance-et-de-la-deportation-2015-2016/


Version accessible
malvoyant

la Citadelle
en videos


S'abonner