A- A+

Le Naturalium

Qu’est-ce que la biodiversité ? À quoi sert-elle ? Quelles menaces pèsent sur elle et comment la protéger ? Au cœur de la Citadelle de Besançon, le Muséum a ouvert en 2017 son nouvel espace d’exposition permanente dédié à la biodiversité, appelé Naturalium. En complète symbiose avec les différents espaces animaliers du Muséum (Jardin zoologique, Aquarium, Insectarium et Noctarium), le Naturalium répond aux questions et aux enjeux actuels dans une scénographie immersive accessible à tous dès l’âge de 7 ans.  

Avec le Naturalium, le Muséum s’appuie sur la richesse de ses collections patrimoniales, vous permettant ainsi de découvrir des spécimens de zoologie, de botanique et de paléontologie dont certains n’ont jamais été exposés. L’ensemble est complété par des supports multimédias, des manipulations et des outils de médiation, avec une alternance d’ambiances immersives (reconstitution d’une prairie franc-comtoise, d’une cabane d’affût ou d’un salon-cuisine restituant l’environnement quotidien) ou instructives.


En adéquation avec trois de ses grandes missions que sont la diffusion des connaissances, la conservation et la présentation du patrimoine scientifique et naturel, le Muséum se trouve directement concerné par les enjeux de la biodiversité. Il a ainsi à coeur de sensibiliser ses nombreux publics à la richesse de la biodiversité tant locale qu’internationale, son évolution, les menaces qui pèsent sur les milieux et les espèces et les actions permettant de les préserver. Ce nouvel espace s’adresse particulièrement aux familles avec enfants dès 7 ans, aux groupes scolaires, aux publics étrangers, aux personnes en situation de handicap mais également aux visiteurs avertis.

Pourquoi le Naturalium s’appelle-t-il le Naturalium ?
Le nom déposé de Naturalium vient du latin naturalia, désignant les créatures et les objets naturels présents dans les cabinets de curiosité des XVIe et XVIIe siècles. Aujourd’hui, le terme de naturalia est détourné de sa définition première et utilisé pour nommer les artefacts (objets muséographiques) issus du monde végétal et animal vivant et/ou disparu.

Video Naturalium

 

Naturalium DP en ligne

 

 

Les animaux

Les collections vivantes et naturalisées du Muséum de Besançon comptabilisent plus de 500 espèces. La diversité animale est donc bien représentée. En vous promenant dans nos différents secteurs, vous découvrirez certains des animaux les plus menacés au monde et vous comprendrez comment nous agissons pour leur sauvegarde.

Découvrir le Muséum

Le Muséum d’histoire naturelle de Besançon fait partie des 1100 musées qui portent le label « Musée de France ». Placé sous la responsabilité scientifique du Ministère de la Culture et de celui de la Recherche, il assure différentes missions consacrées au patrimoine scientifique.

 

Les différents espaces à visiter

Ci-dessus : vue plongeante sur le Jardin zoologique du Muséum.

Le Muséum de Besançon abrite une multitude de collections, vivantes et naturalisées. Celles-ci se complètent afin de vous présenter la complexité du monde vivant et son utilité.

Vous pourrez ainsi découvrir une grande variété d’espèces animales illustrant parfaitement la biodiversité de tous les continents. Nulle part ailleurs en France, il n'est possible de voir réunis en un même lieu mammifères (primates, carnivores, herbivores, rongeurs nocturnes, animaux domestiques), oiseaux, insectes, amphibiens et poissons !

Les espèces sont présentées dans six espaces différents : le Naturalium (espace dédié à la biodiversité, présentant les collections patrimoniales du Muséum), le Jardin zoologique, la P’tite ferme, l’Insectarium, l’Aquarium et le Noctarium.

Ces espaces n’ont pas qu’une vocation de divertissement au sein de la Citadelle, ils répondent pleinement aux trois grandes missions de ce type d’établissement scientifique : la conservation, la recherche et l’éducation.

Ils soutiennent déjà le Muséum

La Fondation ENGIE, SECIP, SUEZ Environnement et GRDF ont apporté leur soutien à la création du Naturalium

La SMCI a apporté son soutien à la réfection des volières des primates en 2015. 

 


Version accessible
malvoyant

la Citadelle
en videos


S'abonner