• Hangar Assemblée 3
  • Hangar Dîner 3
A- A+

Première Fête de la Musique à la Citadelle

Vendredi 21 juin 2019 de 20 h à minuit. 

Pour la toute première fois, la Citadelle de Besançon ouvre ses portes aux musicien.ne.s et au public le soir de la Fête de la Musique. Une vingtaine de groupes se relaient pour faire résonner les pierres d'un lieu majeur plus que tricentenaire.
Reggae, gospel, rock, électro, hip-hop... s’invitent en harmonie dans le chef-d’œuvre de Vauban, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Pas moins de sept scènes investissent les 11 hectares du site, de la tour du Roi à celle de la Reine, en passant par la chapelle, la demi-lune ou encore le puits.

A l’affiche...

Parc Saint-Etienne (partie basse du site)
21 h : Scare Crew (Hip-Hop)
22 h : Les Ziriabistes (Répertoire arabo-andalou, chaâbi et séfarade)
23 h : Re-pley (Funk, Disco et House)

Demi-lune du Front royal (deuxième front)
20 h : Rémi Rivière (Chanson française et guitare)
22 h : D.A.T (Punk rock)

Tour du Roi
20 h : Transatlantique (Rock)
21 h : Hashtag is OK (Garage punk surf)

Tour de la Reine
20 h : Ambersand (Blues rock)
21 h : Moonki (Pop rock)
22 h : Frédéric Distel (Rock, Blues, Folk)

Puits
20 h : Julien Puget (Beat Root)
21 h : Olga Stehly (Piano)
22 h : Charles Gosme (Néo-classique, dream-pop et électro acoustique)

Chapelle Saint-Etienne
20 h : Tosches (Pop Folk)
21 h : Harmonie des Chaprais
23 h : Goodspell (Gospel, Soul, Jazz, RnB et Variété)

Cour des Cadets (face restaurant Le Grand Couvert).
20 h : Mystically (Soul-reggae)
21 h : Karakoroum (Trip hop rock)
23 h : Masoandri (World music)

> Gratuit pour tous, entrée libre dans la limite de la jauge maximale de sécurité.
> Petite restauration et boissons sur place toute la soirée par le restaurant Le Grand Couvert.

Matinée Photo

Samedi 17 août de 6 h à 9 h et dimanche 8 septembre de 6 h 30 à 9 h 30.

Amateurs de photographie, débutants ou avertis, immortalisez la Citadelle au lever du soleil. 
De la terrasse située au premier front jusqu'en haut des remparts, en passant par la cour principale et la Tour de la Reine, vous profiterez des meilleurs points de vue sur la Citadelle, la ville, le Doubs et les collines environnantes, dans la belle lumière de l'aurore.

> Tarif : 7 €. Sur réservation obligatoire au 03.81.87.83.33 (du lundi au vendredi) ou par e-mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
> Âge minimum : 16 ans (mineur accompagné).
> NB matinées réservées aux photographes amateurs. Les photographies réalisées à cette occasion sont à usage personnel exclusivement, aucune utilisation professionnelle ou commerciale possible.

"Le rire est un sport de combat. Marionnettes et transgression"

Nouvelle exposition permanente du Musée comtois. 
Ouverture le 1er mai 2019, dans le cadre du temps fort "Marionnettes !" à Besançon. 

Le Musée comtois abrite une collection rare de décors et marionnettes du 19ème siècle à nos jours, qui illustre l’engouement local pour cet art vivant aux forts accents satiriques. Le musée ouvre aujourd'hui une nouvelle exposition permanente mettant en lumière le rapport étroit entre marionnette et subversion.

Le nouveau parcours de visite se déploie en trois salles :

1. L’art populaire de la marionnette et ses héritiers, de Brun-Coulon au Théâtre des Manches à balais : une Crèche comtoise aux origines révolutionnaires, irrévérencieuse et transgressive, qui garde toute sa vigueur dans sa transposition contemporaine.

2. Quand la crèche comtoise s’embourgeoise ? Avec la transposition « officielle » du texte écrit de la Crèche, la pièce tend à se figer et se voit progressivement remplacée par une crèche jouée par des acteurs. Mais la satire ne demeure jamais très loin...

3. Marionnettes et transgression : l’exemple du Théâtre des Manches à balais, une compagnie bisontine qui remet la marionnette dans la rue. Entre ruptures et continuités, mariant créations plastiques et ready made poétiques, elle se joue des déséquilibres du monde. Introduisant un
rapport de force entre le trivial / banal et le pouvoir (politique, économique, social), ses spectacles questionnent la part d’absurde et de monstrueux qui sommeille en nous.

La salle d’accueil du Musée comtois réservera quant à elle quelques surprises autour du sujet, avec des prêts inédits autour de Tomi Ungerer à découvrir tout au long de l’année, en préfiguration de l’exposition "Time is Tomi" présentée au Musée du Temps de novembre 2019 à mars 2020.

> Nouvelle exposition permanente du Musée comtois : incluse dans le billet d’entrée Citadelle.
> Programme complet du temps fort "Marionnettes !" sur www.les2scenes.fr/actions/marionnettes 

Exposition "Rencontres. Des visages, des objets, des racines"

Jusqu’au 22 septembre 2019. 

Cette exposition est conçue comme un dialogue interculturel entre l’association Miroirs de Femmes – Reflets du Monde et le Musée comtois. Atypique et fédératrice, elle présente des portraits de personnes de tous âges et de toutes origines, vivant à Besançon aujourd’hui.

Des cartes du monde insolites en passant par un sari sri-lankais, du pagne congolais aux délicats portraits de Van Cartier, des chants chaleureux au documentaire sur grand écran... Cette exposition éveille les sens et la curiosité. Mais le plus bouleversant se situe dans les mots qui nous sont confiés, qui entourent l’objet-témoin, et qui racontent un instant de vie, fort et intime.
À chaque instant, vous pouvez être à la fois spectateur et acteur de votre visite, laissant les dialogues s’instaurer entre vous et les autres, participant à votre façon à l’enrichissement et au prolongement de ces rencontres.

Aujourd’hui, Besançon est une ville multiculturelle liée aux valeurs de l’UNESCO, qui prône la paix fondée sur le dialogue et la compréhension mutuelle. L’exposition vous invite à flâner par ici, où la culture croise les cultures.

"Source d'échanges, d'innovation et de créativité, la diversité culturelle est, pour le genre humain, aussi nécessaire qu'est la biodiversité dans l'ordre du vivant. En ce sens, elle constitue le patrimoine commun de l'humanité et elle doit être reconnue et affirmée au bénéfice des générations futures."
Déclaration universelle sur la diversité culturelle
adoptée par l'Unesco en 2001

> Exposition gratuite pour les détenteurs d’un billet d’entrée ou d’un abonnement Citadelle.

Photo tous droits réservés Van Cartier / Miroirs de Femmes

Exposition "Regard animal"

Peinture animalière par Lise Vurpillot. 
Du 27 avril au 29 septembre. 

L'artiste franc-comtoise Lise Vurpillot met en lumière les protégés de la Citadelle, à travers sa peinture à la frontière entre fauvisme et expressionnisme. Ses couleurs flamboyantes s'assemblent et s'équilibrent pour illuminer le regard des animaux : Hélios le Lion d’Asie, Saminka la Tigresse de Sibérie, le facétieux singe-écureuil de Bolivie, le chatoyant Ibis rouge, ou encore l’adorable Propithèque couronné, dont les portraits sont exposés en extérieur, au fil des différents espaces animaliers.

L’artiste et le Muséum s’engagent pour la biodiversité : à l'issue de la période d'exposition, les trente-et-une reproductions d’art, de grand format 75 x 75 cm, seront mises en vente au profit d'actions de préservation de la nature.
Parmi les projets soutenus, Helpsimus au secours du Grand Hapalémur à Madagascar, WildCats conservation pour la protection du Tigre et de la Panthère de l’Amour en Asie, ou encore la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) en France.

> Exposition gratuite pour les détenteurs d’un billet ou d'un abonnement Citadelle. Reproductions d'art en vente 300 € pièce, se renseigner sur place en boutique.
> Exposition en extérieur, dans les différents espaces animaliers du Muséum, accessible aux horaires d'ouverture du site.


Version accessible
malvoyant

la Citadelle
en videos


S'abonner