• NuitcDavid.LEFRANCrecadrWEB
  • bandeau1
A- A+

Évènements

Visite-atelier "Légendes d’automne...

...Variations autour de la fête des morts". 
Visite à la lanterne suivie d’un atelier créatif, Musée comtois. 
Du mardi 22 au dimanche 27 octobre inclus, à 14 h 30. 

Voici les vacances de la Toussaint ! Les nuits deviennent plus longues, c’est la fin des récoltes, l’arrivée du froid. D’ailleurs, que signifie la Toussaint ? Quel lien avec la fête des morts ? Halloween ? El Dia de los Muertos ?
Il arrivait qu’autrefois, en automne, on éteigne le feu dans la maison pour mieux apprivoiser la mort et les esprits, avant d’allumer un nouveau feu, symbole de renouveau... On reproduisait ainsi le cycle du jour et de la nuit, ou encore celui des saisons !

Lors d’une visite à la lanterne dans le Musée comtois, découvrons ensemble des histoires d’ici et d’ailleurs, qui ont permis à de nombreuses civilisations d’apprivoiser la mort. Cette dernière pouvait même être évoquée de façon festive ! Vous en doutez ? Alors poursuivez la visite dans l’atelier pour créer et décorer vous-même votre calavera, une tête de mort emblématique du Jour des morts dans la culture mexicaine...

> Gratuit pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle.
> Public familial, enfants à partir de 6 ans et obligatoirement accompagnés d'un adulte.
> Sur réservation en ligne.
Inscription également possible le jour-même à votre arrivée en billetterie, dans la limite des places disponibles.

MUSÉE COMTOIS

 

Visite-atelier « Légendes d’automne / Variations autour de la fête des morts »

Visite à la lanterne suivie d’un atelier créatif

Du mardi 22 au dimanche 27 octobre inclus, à 14 h 30

 

Voici les vacances de la Toussaint ! Les nuits deviennent plus longues, c’est la fin des récoltes, l’arrivée du froid. D’ailleurs, que signifie la Toussaint ? Quel lien avec la fête des morts ? Halloween ? El Dia de los Muertos ?

 

Il arrivait qu’autrefois, en automne, on éteigne le feu dans la maison pour mieux apprivoiser la mort et les esprits, avant d’allumer un nouveau feu, symbole de renouveau… On reproduisait ainsi le cycle du jour et de la nuit, ou encore celui des saisons !

 

Lors d’une visite à la lanterne dans le Musée comtois, découvrons ensemble des histoires d’ici et d’ailleurs, qui ont permis à de nombreuses civilisations d’apprivoiser la mort. Cette dernière pouvait même être évoquée de façon festive ! Vous en doutez ? Alors poursuivez la visite dans l’atelier pour créer et décorer vous-même votre calavera, une tête de mort emblématique du Jour des morts dans la culture mexicaine...

 

> Gratuit pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle.

Dernières visites avant fermeture !

Musée de la Résistance et de la Déportation. 
Dimanches 13 octobre, 17 novembre et 8 décembre, à 11 h et 14 h 30. 

Trois dernières visites guidées sont programmées pour vous permettre de (re)découvrir le Musée de la Résistance et de la Déportation sous sa forme actuelle, avant sa fermeture pour complète rénovation de 2020 à 2022.

Gratuit pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle.

Expo Photo "La fortif’ dans l’objectif"

Du 21 septembre au 3 novembre. 

Découvrez sous un nouvel angle les douze sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco au titre des "Fortifications de Vauban". Partagez une mosaïque de regards sur ces lieux d’histoire(s) reconvertis, immortalisés par leurs touristes ou leurs habitants.

En 2017, le Réseau des sites majeurs de Vauban avait lancé un appel aux photographes amateurs pour saisir "l’esprit du lieu" de ces joyaux d’architecture. Des dizaines de photos et de témoignages avaient alors été transmis des quatre coins de la France, montrant l’enthousiasme que suscitent ces nouveaux lieux de vie. L’exposition a été réalisée avec les clichés lauréats de ce concours photo.

Chacun des douze sites est présenté sur un panneau dédié révélant le regard du photographe et la beauté architecturale du lieu. Une exposition qui invite au voyage, dans un tour de France des fortifications de Vauban inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Une exposition proposée par le Réseau des sites majeurs de Vauban et organisée avec le soutien de la Galerie Chateaufarine de Besançon.

Livret-jeu de piste à faire en autonomie
Pour compléter votre visite de l’exposition, partez à la recherche de maquettes en Lego représentant certaines des plus belles fortifications de Vauban, disséminées dans la Citadelle. Grâce à un petit livret disponible à l'accueil, (re)découvrez en jouant les douze sites majeurs de Vauban inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco et identifiez celles reproduites avec les célèbres petites briques...

Visite guidée "Les fortifications de Vauban, du rivage à l’alpage"
Dimanches 29 septembre, 13 et 20 octobre, 3 novembre, à 14 h 30, durée 1 h. 
Autour de l’exposition, partez à la découverte des réalisations de Vauban. De Saint-Martin-de-Ré à Briançon, en passant par Arras, Vauban a construit au cœur de tous les paysages. Entre adaptations et similitudes, cette visite guidée est l’occasion d’en savoir plus sur l'art de la fortification et sur les douze sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco.

> Exposition, livret-jeu et visite guidée gratuits pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle.

Exposition "Le Doubs voyage..."

"... une rivière à partager" 
Du 1er octobre 2019 au 20 septembre 2020. 


Immergez-vous au cœur de la rivière du Doubs ! Au fil de l'exposition, découvrez des paysages surprenants et sondez la relation qu’entretient l’Homme avec la Nature.

L'exposition vous invite à entrer dans l'intimité de la rivière, au plus près de ses mystères. Pour vous plonger dans ses méandres, le parcours allie images étonnantes, témoignages inédits, ambiance sonore et vidéos immersives.

Un aquarium vous permet de faire la connaissance de l'Apron du Rhône, petit poisson en danger critique d'extinction pour lequel le Muséum de Besançon est le seul lieu d'élevage au monde.

D'autres habitants de la rivière sont représentés à travers les collections naturalisées du Muséum : castor, guêpier d'Europe, cygne, loutre, rat musqué...

Enfin, un module ludique de pêche à l’aimant rend palpables les menaces et enjeux liés à la rivière : pollution, espèces invasives, etc.

> Gratuit pour les détenteurs d'un billet ou d'un abonnement Citadelle.

Exposition initiale conçue et réalisée par le centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) du Haut-Doubs, financée par l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, le CPIE du Haut-Doubs, la Région Bourgogne-Franche-Comté, avec l’appui technique de l’établissement public territorial du Bassin (EPTB) Saône et Doubs, mise en scène par Jean-Mi & Compagnie, illustrée par Thierry Mazzéo et Jean-Mi & Compagnie.

Pour sa présentation à la Citadelle, l'exposition initiale a été complétée par le Muséum d'histoire naturelle de Besançon et par un prêt du Muséum d'Auxerre.

- Photo tous droits réservés Yannick Gouguenheim -

"Le rire est un sport de combat. Marionnettes et transgression"

Nouvelle exposition permanente du Musée comtois. 
Ouverture le 1er mai 2019, dans le cadre du temps fort "Marionnettes !" à Besançon. 

Le Musée comtois abrite une collection rare de décors et marionnettes du 19ème siècle à nos jours, qui illustre l’engouement local pour cet art vivant aux forts accents satiriques. Le musée ouvre aujourd'hui une nouvelle exposition permanente mettant en lumière le rapport étroit entre marionnette et subversion.

Le nouveau parcours de visite se déploie en trois salles :

1. L’art populaire de la marionnette et ses héritiers, de Brun-Coulon au Théâtre des Manches à balais : une Crèche comtoise aux origines révolutionnaires, irrévérencieuse et transgressive, qui garde toute sa vigueur dans sa transposition contemporaine.

2. Quand la crèche comtoise s’embourgeoise ? Avec la transposition « officielle » du texte écrit de la Crèche, la pièce tend à se figer et se voit progressivement remplacée par une crèche jouée par des acteurs. Mais la satire ne demeure jamais très loin...

3. Marionnettes et transgression : l’exemple du Théâtre des Manches à balais, une compagnie bisontine qui remet la marionnette dans la rue. Entre ruptures et continuités, mariant créations plastiques et ready made poétiques, elle se joue des déséquilibres du monde. Introduisant un
rapport de force entre le trivial / banal et le pouvoir (politique, économique, social), ses spectacles questionnent la part d’absurde et de monstrueux qui sommeille en nous.

La salle d’accueil du Musée comtois réservera quant à elle quelques surprises autour du sujet, avec des prêts inédits autour de Tomi Ungerer à découvrir tout au long de l’année, en préfiguration de l’exposition "Time is Tomi" présentée au Musée du Temps de novembre 2019 à mars 2020.

> Nouvelle exposition permanente du Musée comtois : incluse dans le billet d’entrée Citadelle.
> Programme complet du temps fort "Marionnettes !" sur www.les2scenes.fr/actions/marionnettes 


Version accessible
malvoyant

la Citadelle
en videos


S'abonner