illustration Le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon

Le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon Histoire et visite

L’histoire du Musée : les dates clés

1941-1944
la citadelle est le lieu d’exécution des résistants condamnés à mort par le tribunal militaire de la Feldkommandantur de Besançon. 100 hommes y furent fusillés. Un monument commémore leur sacrifice.
1964
lors d’une exposition au musée des Beaux-arts et d’Archéologie de Besançon à l’occasion du 20ᵉ̀ᵐᵉ anniversaire de la Libération, Denise Lorach, ancienne déportée, est choquée par le peu de place accordée à la déportation. Elle interpelle Jean Minjoz, maire de Besançon et ancien résistant, qui lui suggère de fonder un musée, à condition que toutes les associations de résistants et déportés s’y associent.
1967
l’Association des Amis du Musée de la Résistance et de la Déportation est créée.
17 juillet 1971
le Musée de la Résistance et de la Déportation ouvre ses portes à la Citadelle. Pensé comme un musée d’histoire, il centre son propos sur les thèmes de la Résistance et de la déportation, au-delà des réalités du territoire franc-comtois.
1982
un nouveau parcours muséographique est inauguré dans le bâtiment des cadets. Il présente, sur 20 salles, plus de 1500 documents, archives, photographies et objets originaux, illustrant la richesse de ses collections.
9 novembre 2001
l’Association des Amis du Musée de la Résistance et de la Déportation cède toutes ses collections à la Ville de Besançon.
2002
le musée est reconnu par le ministère de la Culture comme « musée de France ».
6 Janvier 2020
fermeture du Musée de la Résistance et de la Déportation pour une rénovation complète.

Plus de 50 000 personnes visitent le musée chaque année. La richesse des collections présentées et des archives conduit la Direction des Musées de France à l’inscrire parmi les établissements placés sous sa tutelle au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002.

Le projet

Croquis d'une personne

Musée d’Histoire, outil citoyen

Musée d’Histoire, c’est la mission que le Musée de la Résistance et de la Déportation assume depuis son origine, et qu’il est plus que jamais indispensable de reconduire aujourd’hui. Il ambitionne toutefois de renouveler son approche pour renforcer son rôle d’outil citoyen. 

Ainsi, au-delà de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, le discours du futur musée aborde des questions intemporelles comme celles de l’arrivée au pouvoir d’un régime totalitaire, de l’effondrement d’une démocratie, de la mise en place d’un système de répression et d’extermination à grande échelle, tout comme celles de la Résistance et de l’engagement au nom de valeurs qui dépassent les individus.

Le futur musée en quelques mots : 

  • La mise en valeur du monument des fusillés et du Témoin, sur l’esplanade Denise Lorach ;
  • Un bâtiment plus accessible (nouvel accueil, ascenseur, etc.)
  • Une nouvelle muséographie qui permettra de mieux valoriser les collections du musée ;
  • Un nouvel espace dédié aux expositions temporaires 
  • Un espace spécifiquement dédié au trésor du musée, la collection d’art concentrationnaire

L’avancée des travaux

Depuis janvier 2020, le musée a entamé sa mue.

Après sa fermeture au public, l’exposition a été entièrement démontée, les salles vidées et les collections soigneusement emballées avant leur déménagement en décembre 2020.

Parallèlement, l’architecte Antoine Bordenave, le scénographe Alexis Patras et l’équipe du musée travaillent au projet de rénovation. La phase d’étude, débutée à l’été 2019, va prochainement laisser place au chantier qui débutera à l’automne 2021.

Collecte 39-45

Photo de la collecte 39-45

Depuis sa création, c’est grâce aux donateurs que se sont constituées les collections du musée, illustrant le lien parfois intime qui lie l’établissement, les témoins et leurs familles.

Lancée en janvier 2019,  la « Collecte 39-45 » est une étape incontournable du projet de rénovation. Elle a pour objectif de faire appel aux particuliers pour sauvegarder notre histoire commune, et enrichir les collections sur des thématiques jusque-là peu présentes au musée. Cette opération se poursuit durant la rénovation, tant en Franche-Comté que sur le territoire national (en particulier en ce qui concerne la déportation, dont l’histoire s’écrit à l’échelle de l’Europe).

Une exposition itinérante a été conçue pour accompagner la collecte.

Toute personne possédant des archives, objets ou photographies de la Seconde Guerre mondiale et désireuse de voir ce patrimoine conservé et valorisé, est invitée à se rapprocher du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

Contact :
Aurélie Cousin, Assistante de conservation
collecte.39-45@besancon.fr
Tél. 03 81 87 83 12

Les collections

miniature gallerie
Vie quotidienne – Occupation
miniature gallerie
Résistance
miniature gallerie
Répression
miniature gallerie
Persécution – Extermination
miniature gallerie
Déportation
miniature gallerie
Libération

Centre de ressources

Le Centre de ressources, ouvert depuis 1990, est au cœur des activités du musée.

A la fois bibliothèque et centre d’archives au service du public, il est accessible sur rendez-vous. Retrouvez tous les ouvrages à disposition grâce au catalogue des bibliothèques municipales.

Contact :
Adrien PAUTARD, Assistant de conservation
Tél : 03 81 87 83 15 
E-mail : adrien.pautard@citadelle.besancon.fr