A- A+

Sa fondatrice Denise Lorach


Denise Lorach en 1998.
©
Denis Maraux
 
 

Denise Lorach (1916-2001)

Denise Lévy, née le 22 juillet 1916 à Besançon, épouse en 1938 Jacques Lorach, jeune avocat de Belfort. Un an plus tard naît un fils, Jean-Serge. Jacques Lorach est fait prisonnier de guerre en 1940. Le 28 février 1944, Denise Lorach, son père et son fils (âgé de 4 ans) sont arrêtés, parce que Juifs, par un soldat allemand et un gendarme français. Le père de Denise Lorach est déporté à Auschwitz où il meurt à l’âge de 58 ans.

Denise Lorach et son fils sont envoyés au camp de Drancy puis déportés à Bergen-Belsen le 2 mai 1944 avec un groupe de 240 femmes et 80 enfants de prisonniers de guerre. Libérés après plus d’un an de camp, Denise Lorach et Jean-Serge retrouvent à Paris le 25 juin 1945, Jacques Lorach libéré à Lübeck le 2 mai précédent. La vie reprend progressivement, avec la naissance d’un second fils, Jean-Paul, le 24 juin 1947.

Denise Lorach décède le 8 septembre 2001, à l’âge de 85 ans.

Afin de lui rendre hommage, l’esplanade qui se situe entre le musée et le puits de la Citadelle porte son nom depuis le 13 octobre 2001.

 

Leon Delarbre et Denise Lorach au musee de la resistance de Besancon en 1972-filtered

Léon Delarbre et Denise Lorach au Musée de la Résistance et de la Déportation, 1972.
© Billot Renée, Léon Delarbre, le Peintre déporté : croquis d'Auschwitz, Buchenwald et Dora, Jarville-La-Malgrange, Editions de l'Est, 1989.

Version accessible
malvoyant

la Citadelle
en videos


S'abonner