A- A+

L’Insectarium

20161020 Caméléon Panthère 7
Ci-dessus, de gauche à droite : Mygale à genoux rouges (Brachypelma smithi), Caméléon panthère (Furcifer pardalis), Grenouille mousse (Theloderma corticale), combat de dynastes hercule (Dynastes hercules hercules).

Ce lieu est unique en France ! Il est certainement l’un des insectariums les plus complets et l’un des plus intéressants sur le plan européen, tant pour le grand public que pour les scientifiques. Il regroupe une grande diversité d’espèces provenant de tous horizons : fourmis, criquets, phasmes, mantes religieuses, cétoines, grillons, scorpions, blattes, mygales, abeilles et bien d’autres encore. Des dizaines de milliers d’insectes et autres arthropodes, appartenant à plus de 60 espèces différentes, sont présentées aux visiteurs dans l’ancien arsenal de la Citadelle et offrent une leçon de sciences naturelles extraordinairement vivante et diversifiée.

 Hymenopus coronatus Jacky.R 5 ptA l’Insectarium, plusieurs secteurs se chevauchent. Le décor central représente un univers de « livres », hauts de plus de deux mètres, dont les pages grandes ouvertes recèlent quantité de vivariums. Un paradis pour les amateurs d’entomologie qui pourront admirer des insectes multiformes aux couleurs parfois éclatantes.

Ci-contre, à gauche : Phasme dilaté (Heteropteryx dilata) ; à droite : Mante orchidée (Hymenopus coronatus).

Une large baie vitrée dévoile le laboratoire d’élevage où les équipes assurent en  partie la reproduction et le développement des espèces présentées. Au plafond, les néphiles, araignées de Madagascar, jouent le rôle d’insecticide naturel en attrapant les mouches et autres proies s’échappant des vivariums.

Dans la ruche d’observation, les abeilles domestiques font leur miel juste à côté d’une cuisine reconstituée (photo ci-contre) où prolifèrent les insectes qui peuplent (plus ou moins !) nos maisons.

Deux fourmilières en activité sont présentées, l’une sous vitrine à vocation ludique, l’autre sous forme d’une arche transparente surplombant l’entrée de l’Insectarium. Vous pouvez ainsi découvrir le quotidien de ces insectes sociaux vivant en colonies de milliers d'individus. Les plus singulières sont les fourmis champignonnistes ou fourmis coupe-feuilles.

L’Insectarium ne contient pas seulement des insectes, il abrite aussi leurs prédateurs... Diverses espèces de grenouilles et de reptiles telles que des dendrobates, des mantelles dorées et des caméléons sont ainsi présentées dans des vivariums tropicaux. Certaines d’entre elles sont fortement menacées d’extinction dans la nature, c’est pourquoi le Muséum participe à la pérennisation et à la reproduction de ces espèces en captivité.

Ci-contre : Mantelle dorée (Mantella aurantiaca).

 

Version accessible
malvoyant

la Citadelle
en videos


S'abonner